La soirée d'anniversaire imprévue

Publié le par Mariposa

A laquelle nous fûmes invités la veille au soir. Un appel d'une amie croate de JC qu'il n'avait plus vue depuis deux ans, et hop nous voilà avec un plan festif pour le samedi soir.

Avant de partir, la question indispensable : voiture ou pas? Moi je suis plutôt pas voiture, Logroño n'est pas une grande ville et le temps d'aller chercher la voiture au garage, sortir du garage, arriver à destination et trouver une place de parking, c'est plus simple d'y aller à pied...d'autant plus qu'il faisait assez doux.

Bref. Après 15-20 minutes de marche à travers Logroño, nous arrivons à destination. Une assemblée trés internationale : croates, bosniaques, quelques espagnols, une roumaine, une marocaine et une belge ! Ce qui, à l'heure du gâteau,  a donné lieu à 7 versions différentes de "Joyeux anniversaire" !
Le temps de saluer tout le monde et nous voilà déjà avec un chupito en main. Une liqueur croate au miel. Fort mais bon.  Et dans l'autre main un gâteau croate, succulent .Difficile pour moi de rentrer dans les conversations qui se font alentour. Parmi tant d'inconnus et avec le bruit de fond de la musique et des voix.


Un deuxième chupito plus tard, et voilà le gâteau. Au chocolat avec énormément de crème. A tomber tout simplement. Une demi-heure passe et nous voilà à reprendre un verre, un rhum coca cette fois, le dernier avant de sortir, annonce notre hôtesse.

Il est déjà 2h30 et notre petite troupe hésite sur la direction à prendre. Enfin, quelqu'un assume la décision : direction le Nuevo Café, un bar de la Plaza del Mercado. Presque deux ans que je n'y ai plus mis les pieds. Plein de souvenirs dans ce bar, de chouettes soirées avec les volontaires français. Enthousiaste donc. Mais vu notre nombre et l'heure, impossible d'entrer, c'est full partout...ou plutôt pas trop envie de se retrouver serrer comme des sardines. On fait demi-tour et atterissons dans un bar tout proche, où la situation est identique. Mais Anna insiste pour boire un verre avant d'aller en boîte, celles-ci n'ouvrant que dans 15-30 minutes (oui, à Logroño, c'est ainsi). Tant bien que mal nous tentons de nous faire une petite place et j'en profite pour danser un peu tout contre JC.
3h. Les filles partent en direction d'une boîte toute proche et nous retournons à l'appart'. C'est que j'ai rendez-vous demain matin avec Lara, que je suis un peu fatiguée et que payer 10 euros pour 30 minutes, cela n'en vaut pas la peine.

Retour au bercail et petit calin avant de s'endormir... Bientôt la fin du weekend snif snif

Commenter cet article