Me encantan las pelis con patos *

Publié le par Mariposa

* J'aime les films où il y a un canard
4311706735_cdd45acff1.jpg
La petite phrase de El Budista qui nous a bien fait rigoler hier. Alors qu'apparaissaient à l'écran les premiers images du film La vie est un miracle d'Emir Kusturica, avec un plan où l'on voit une "troupe" de canards se promenant le long des rails de chemin de fer. [Fin de l'anecdote, je peux maintenant attaquer mes brèves]

Outre cette soirée films entre colocs, hier soir, après mon retour de Logroño, fut notre premier diner à cinq depuis l'arrivée du Brésilien autour d'une tortilla préparée par El Budista. Ou presque. Parce qu'après mes quatre heures et quelques d'autobus, la tortilla, c'était trop pour mon estomac. Une mini part et un bol de céréales à la place. Et il faut dire que cette première soirée, ce fut top. Se sentir partie de cette équipe, de cette famille...Chaque moment comme hier soir me fait prendre conscience de la chance que j'ai d'avoir trouvé cet appart' et ses habitants.

Petite (grande) nouvelle, à partir de ce post, je rebaptise El Pirata en El Guerrero. Après avoir vu son pseudo sur son pc. Parce que ça lui correspond sans doute un peu mieux. Et que c'est, somme toute, assez proche de ce qu'il fait comme job et de ce qu'il est aussi. Parce que ce job, c'est beaucoup de lui... Je n'y avais pas pensé dans ma recherche du pseudo adéquat. Même si celui de son job m'avait effleuré l'esprit. Sans plus.

Maintenant rebaptisé, passons à la suite. Un chouette weekend à Logroño dans les bras d'El Guerrero. Plus casanier que d'habitude car il était assez fatigué. Sieste et re-sieste dans le canapé donc. Pas perdu mon temps, j'ai regardé la rediffusion de Los Protegidos, une série d'Antena 3 mettant en scène des enfants et ados recherchés (je sais pas très bien par qui/quoi, je n'ai vu que deux épisodes) car ayant des pouvoirs. Télékinésie, ondes électriques, invisibilité, métamorphose ou encore lire dans l'esprit des gens... Bref, encore une fois, c'est une série espagnole dont je suis fan. Bien montée, entre la vie quotidienne de ses protagonistes, les problèmes causés par leurs pouvoirs et le côté secret et poursuite. Rien que pour cette série, je regrette de pas avoir la télé ici.


Et puis entre joie et tristesse. El Guerrero m'a appris ce weekend que normalement il part en mission début avril. Tristesse parce que ça chamboule un peu notre (mon) planning pour nous voir et les quelques jours à Logroño que j'aurais voulu passer avec lui avant de rentrer. Mais il va falloir faire une croix dessus.
Et puis joie, parce que ça fait un an qu'il n'est plus "sorti", que c'est ce qu'il fait et aime et que donc ça ne peut-être que du bon. Un peu d'inquiétude quand même. Mais il faut mieux ne pas y penser et lâcher prise. Ce sur quoi on a aucune prise, ce qui peut lui arriver Là-Bas, je ne peut qu'attendre et espérer que tout aille bien.

Petite satisfaction today. La carte d'anniversaire que j'ai envoyé à ma Best est arrivée pile ce matin. Le jour J. Ouf !! Vivement jeudi qu'elle débarque à Madrid avec un couple d'amis ! J'ai hâte ! Me reste donc plus que trois jours pour trouver LE cadeau. Après-midi shopping en vue...ou du moins lèche-vitrine.

Commenter cet article

~?~ 15/03/2010 20:24


entre buenas noticias y malas pero guardaremos la buenas solo para la moral =)

ps: el problème es de saber cuantas muñecas aun quedan para encontrar la buena, ya que no creo que estoy echo para amar... y no llego pero bueno... el tiempo...como dicen....
besos y gracias


Mariposa 15/03/2010 20:51



claro, solo hay que guardar lo bueno...

nunca se sabe. Pero lo que creo es que tenemos que pasar por unas cuantas historias y un día ya estamos listo para descubrir la última muñeca (bueno, en la peli también es que al final se enamoró
de una chica que conoció hace años y dice que habia que pasar por todas esas chicas antes de descubrir esta chica como posible novia...)

besotes