They're gone

Publié le par Mariposa

Et oui, ils sont déjà repartis., "mes" deux anglais. Repartis en auto-stop direction Granada où les attend leur prochaine expérience de Wwoofing dans une ferme bio.

Finalement, la soirée d'hier a été plutôt calme et la neige annoncée par El Artista a finalement très vite fondue une fois le sol touché et n'a pas réapparu. Seuls événements de la soirée : mon don de sang et la coupure internet, merci Telefonica.

En sortant du boulot, j'avais vu le camion de la Croix Rouge mais comme cela faisait cinq heures que je n'avais pas mangé, ils m'avaient dit de repasser plus tard...ce que j'ai fait. C'est marrant parce que c'était un peu différent de la Belgique. J'ai eu droit au contrôle d'hémoglobine avant de m'installer sur une couchette. Le principe est simple, une petit piqûre au bout du doigt pour vérifier si le taux d'hémoglobine est suffisant. Moi j'étais juste à la limite, 12.5. Une bouteille d'eau histoire de s'hydrater un peu avant. Et puis c'est parti pour 15-20 minutes à attendre de remplir la pochette. Et une fois terminé, on est prié d'aller s'installer dans les sièges à l'arrière, de manger un bout (carrèment un sandwich) et d'ingurgiter encore un peu de liquide, soda ou jus de fruits. Autant dire que ma vessie n'a pas résister à autant de liquide, la première chose que j'ai faite en arrivant à l'appart, c'est d'aller la vider !

Et c'est là que j'ai appris la nouvelle : Telefonica nous avait coupé le téléphone et internet. Pour cause de retard de paiement, l'échéance étant il y a 5 jours. Seul hic : on a pas reçu la dite facture, et ce n'est pas la première fois, et personne n'y avait pensé. Résultat : on a du s'affranchir de 25 euros pour ce retard. Et ouf, facture payée ce matin, internet de retour dans l'après-midi ! Bref, privés d'internet, nous sommes donc allés dans un café avec wi-fi afin que mes guests puissent noter l'adresse de leur prochaine destination. Et puis j'ai voulu les emmener dans un bar... que je n'ai pas retrouvé. Nous ai légèrement perdus dans le dédale de Malasaña et Chueca et puis j'ai pris la mauvaise rue. Pouvais quand même pas savoir qu'il y en avait deux les mêmes, l'une baja et l'autre alta !
Soirée des plus tranquilles ensuite...mes deux anglais à la recherche de leur point d'auto-stop pour le lendemain et moi je suis allée papoter avec les autres dans le salon.

Comme prévu, ils ont effectivement mieux dormi sur le grand matelas, j'aurai vraiment du insister mardi soir ! Et puis nous nous sommes quittés ce matin sur la Gran Vía, moi partant au boulot, eux en direction de nouvelles aventures. C'est bizarre mais sans le matelas au sol et leurs sacs, ma chambre me paraît un peu vide maintenant...

Bonne route Robyn et Anthony !

Publié dans Mariposa couchsurfeuse

Commenter cet article